ICAA

Institut Culturel Afro-Arabe
Des Régions Africaine et Arabe intégrées, acquises aux principes d’équité, de paix, de tolérance, de solidarité et de prospérité
Evènements

Allocution du DGA lors de la finale Coupe ICAA, 1e édition 2016

 FINALE DE LA COUPE

DE L’INSTITUT CULTUREL AFRO-ARABE

1ère EDITION 2016

Excellence Madame le Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme ;

Excellence Monsieur le Gouverneur,

Excellence Messieurs les Ambassadeurs ;

Excellences Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisation Internationales ;

Excellence Monsieur le Recteur de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB)

Excellence Monsieur le Recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB)

Excellence Monsieur le Maire Central du District de Bamako ;

Messieurs les Maires des Communes II et III ;

Messieurs les Proviseurs et Directeurs des Lycées francophones et arabophones ;

Messieurs les Membres du Comité d’Organisation ;

Chers Lycéennes et Lycéens ;

Honorables invités ;

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais, d’abord, vous faire partager toute la joie que j’éprouve, ce soir, d’être avec vous pour assister à la finale de la 1ère édition du tournoi inter-lycées francophones et arabophones dénommée « Coupe de l’Institut Culturel Afro-Arabe ».

Je voudrais également, vous remercier pour votre présence effective et massive et vous souhaiter la bienvenue à cette rencontre.

Honorables invités

Mesdames et Messieurs ;

L’objectif fondamental visé par l’Institut Culturel Afro-Arabe à travers cette manifestation est la promotion culturelle et l’intégration des pays arabes et africains. Cette intégration passe, bien sûr, par le brassage des peuples, brassage pour lequel la culture et le sport constituent des vecteurs déterminants. C’est à cet effet, que l’Institut depuis sa création en 2002 à Bamako, travaille dans la mise en œuvre des projets qui visent la promotion des activités culturelles et sportives à travers celle-ci au sein de l’espace afro-arabe en générale et au Mali en particulier.

Parmi les activités majeures menées par l’Institut à l’extérieur du Mali, nous ne pouvons ne pas mentionner :

  • L’exposition des artisans africains et arabes en 2005 au Caire – Egypte à laquelle ont participé des artisans maliens, sénégalais et kényans à côté de leurs frères arabes ;
  • Le colloque intitulé « l’Islam et l’enseignement arabe en Afrique: de la coopération informelle à la coopération institutionnelle » ; en 2005 à Dakar – Sénégal ;
  • Le colloque international intitulé « perceptions mutuelles des arabes et des africains dans les programmes scolaires » en 2007 à Kaduna – Nigeria ;
  • L’atelier de formation destinés aux fonctionnaires des musées en Afrique de l’ouest à Kairouan – Tunisie en 2008 ;
  • Le colloque international intitulé : « la langue swahili, un témoignage des relations afro-arabes » en 2009 à Nairobi – Kenya ;
  • Le colloque international intitulé : « Immigration féminine afro-arabe en Occident et ses incidences socio-cultuelles sur l’identité de la femme et sa famille », en 2014, à Tunis – Tunisie.

Et à l’intérieur du Mali, l’ICAA a organisé :

  • Le colloque intitulé “la Stratégie du dialogue afro-arabe”, en collaboration avec le Conseil Nationale de la Jeunesse du Mali (CNJ) en 2004 à Tombouctou ;
  • Le colloque sous régionale sur «les aspects socio-culturels de la ville de Tombouctou” organisé en partenariat avec l’ISESCO, en 2006 à Tombouctou ;
  • L’érection de la statue d’Ibn Battouta sur la Place des Grands Explorateurs à Koulouba en 2008 ;
  • La conférence intitulée : « Ancrage de la culture de la paix et de la non-violence : un enjeu africain et malien », en 2015 à Bamako, et enfin la signature tout récemment d’une convention de partenariat avec deux associations culturelles maliennes pour le financement de deux festivals : « le Festival nuits du Kamalen N’Goni à Yanfolila » et « le Festival International Art Femme à Bamako».

Honorables invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Le football est, en effet, un puissant facteur de brassage, d’union et d’épanouissement, un instrument de paix, de développement et de solidarité. C’est donc consciente de cet enjeu, que la direction de l’Institut Culturel Afro-Arabe a envisagé d’initier l’organisation de ce Tournoi de football dénommé « Coupe de l’Institut Culturel Afro-Arabe », dans le cadre de ses activités de communication et de promotion de l’image et des objectifs de l’Institut.

Notre souhait est que dans l’avenir le tournoi dénommé «Coupe de l’Institut Culturel Afro-Arabe » s’élargisse pour mettre en compétition les lycées de l’espace afro-arabe. L’originalité de notre Tournoi est, qu’en plus de la coupe décernée à l’équipe victorieuse, nous avons prévu un Prix de fair-play. Promouvoir le fair-play, en effet, c’est lutter contre les influences préjudiciables qui menacent le sport, en général et le football en particulier. Promouvoir le fair-play, c’est restaurer la crédibilité du sport, promouvoir l’amitié, l’émulation loyale, la tolérance et la coopération entre les peuples.

Vous mesurez donc, Mesdames et Messieurs, toute l’importance d’une telle initiative, qui culminera en une fête populaire qui se veut un tremplin effectif pour l’intégration et la coexistence pacifique entre les différentes composantes du Mali.

Si cette manifestation a pu atteindre ce succès, c’est grâce au dévouement et à l’abnégation du comité d’organisation qui a travaillé d’arrachepied pour faire de cet évènement une réussite. Que les membres du comité d’organisation et tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin trouvent ici mes sincères remerciements et félicitations.

Je ne saurais clore cette intervention sans adresser mes vifs remerciements aux dirigeants, aux joueurs, à l’encadrement technique et aux supporteurs des différents lycées qui ont accepté de participer à ce tournoi.

Vive le sport, facteur de rapprochement des peuples !

Vive l’intégration des peuples africains et arabes !

Je vous remercie.

Bamako le 19 février 2016

 

Galerie Photo


Galerie Vidéo